La Fiat du Mois : Mai

La première série : type AC

La première série du coupé 124, référencée 124 AC, est lancée exactement un an après la berline, en même temps que le break.

La fin des années 1960 est une époque dorée pour Fiat, la berline 124 s’impose rapidement, elle est rapidement rejoint en 1966 par sa déclinaison cabriolet dessinée par Pininfarina et qui n’a en réalité peu de choses en commun avec la berline, cette 124 Spider plait au public et les ventes cartonnent. Et n’oublions pas que Fiat se rapprochait de Ferrari en ce temps, ce qui avait donné naissance à la Fiat Dino

Face à ces différents succès, Fiat ne pouvait laisser sa gamme sans coupé plus accessible que la Dino, c’est logiquement la Fiat 124 qui prête sa base pour une nouvelle modification. Cette fois, le coupé 124 ne fut pas l’œuvre d’un carrossier mais du Centre de Style Fiat qui avait à sa tête Mario Boano. L’objectif était de réaliser une voiture industrialisable facilement sans investir de lourds capitaux, raison pour laquelle le coupé 124 reprend la base de la berline. Pour donner un côté racé à la carrosserie, l’empattement de la 124 Sport Coupé est rallongé de 14cm .

La Fiat 124 Sport Coupé est rapidement prête, la présentation au public s’effectue lors du salon de Genève 1967 aux côtés de la Fiat 124 Break, la voiture présente une ligne moins séduisante que les robes Pininfarina mais la carrosserie de la 124 Coupé a de quoi plaire, alliant l’élégance aux lignes sportives. La fiche technique n’amène rien de nouveau, le client a toutefois la bonne surprise de trouver sous le capot de moteur de la 124 Spider : un quatre cylindres de 1.438cm3 à double arbre à came, alimenté par un carburateur Weber, disponible avec une boite quatre ou cinq rapports, et proposant 90Cv.

omologata ?

Le service Homologation du groupe Fiat

Il y quelque temps je vous disais quels étaient les documents nécessaires pour importer et immatriculer un véhicule venant d’Italie.

Maintenant il ya encore mieux, et qui devrait intéresser bon nombre d’amateur d’anciennes «Italiennes» attentifs aux bonnes affaires sur les marchés français et étrangers :

Le groupe Fiat vient de mettre en ligne un site destiné à faciliter l’homologations des véhicules de ses marques : www.homologationfiatgroup.fr  . En quelques clics, vous pouvez désormais télécharger un formulaire type à compléter et à retourner au service dédié accompagné d’une participation aux frais de traitement (actuellement 60€). Dans un délai de 15 jours (transit postal exclu) vous recevrez un certificat d’homologation en bonne et due forme.

Voici les coordonnées du service si vous avez des questions :

Fiat France – Service Homologation
6, rue Nicolas Copernic 78190 Trappes
01 30 16 71 71 / 93/ 94 – Fax : 01 30 16 77 29 
email homologationgroupfiat@fiat.com (Objet à indiquer : code DA/import/châssis)

anti-850

Mad Max vs le Spider

En ces temps frisant l’apocalypse, on revient aux choses simples, à l’essentiel. La 850 est la candidate idéale pour l’après-crise : une petite voiture mignonne, pas prétentieuse, éco (ecco la!) et qui durera encore longtemps.

Pour s’en convaincre (et sourire un peu), regardez donc ce documentaire qui retrace comment les véhicules de Mad Max Fury Road ont été – incroyable mais vrai! – réellement désignés et construits. Double V8 sur un seul arbre de transmission, fuselage de Cesna soudé à deux carrosseries de Valiant Charger sur des chenilles de tank, guitare électrique lance flammes… rien n’est factice, tout fonctionne, c’est l’Excès comme un des beaux-arts.

A côté, la modestie du Spider 850 est bien rafraîchissante. Plus c’est petit, plus c’est mignon.

La Fiat du Mois : Avril

Rêve de Majorette

Quand vous étiez gamin, vous rêviez devant les Majorettes (celles à 4 roues !)  et les Matchbox? Voici la voiture qu’il vous faut : le spider 850.

« Officer, I swear I didn’t see that light. How could I? I was checking my lipstick in the mirror. »
Notez la plaque californienne Old School (chiffres jaunes sur fond bleu), et le concessionnaire d’où vient cette beauté : « German Car » (:-)- vu des USA., Italie, Allemagne, même combat! – à Pasadena, c’est-à-dire dans le L.A. sage juste avant la Valley.

La miniature de Michel a été achetée en Italie à l’état d’épave. Beaucoup d’heures de travail ont été nécessaires pour redonner vie à ce mignon jouet.

Découvrez toutes les photos la dans la Galerie – CLICKEZ ICI.


Carrossée par Bertone, cette deuxième série a revêtu le Positano Giallo, une vraie couleur seventies qui transforme la bombinette en soleil ambulant. On adore : cette voiture rapproche les êtres en commençant par ses passagers. L’avant effilé et l’arrière tronqué lui donnent une ligne Spirou inimitable. Autre originalité, la capote s’escamote sous un panneau métallique et n’altère pas son profil une fois repliée.

Cette deuxième série sera produite entre 1968 et 1973. Elle se distingue de la première par ses phares verticaux rendus obligatoires par la législation américaine, pays où le tiny-weenie-bikini Spider 850 a fait paradoxalement un tabac – qui l’aurait cru? Son nouveau berlingot de 903 cm3 l’entraine à des vitesses inavouables de … 150 km/h ! Mais en 850 à ces allures on a l’impression que l’on va passer le mur du son !

Et enfin pour les valises …. il y a la place…. dans le coffre avant puisque le moteur, lui, est à l’arrière et en porte à faux s’il vous plait ! Comme pas mal de voitures conçues à l’époque et même des très très sportives. O tempora o mores.

Fiat Spider 850 Coupé (903cm3)
Type : Coupé 2 portes
Puissance : 52 cv DIN 6200 tr/mn
Vitesse maximun : 150 Km/h
Produite de 1968 à 1973


D’ailleurs, notre Galerie est en passe de devenir le plus beau showroom de Fiat Sport au monde. Elle grandit à chaque nouvelle Fiat du Mois et à chaque nouvelle trouvaille d’archive. Pour suivre tout ça, il suffit de vous abonner au blog : le lien est en bas de page, entrez simplement votre email.

Et la vôtre? Envoyez-nous ça…

Le Proto du Mois – Avril

Le Break de Chasse

Qui a dit que nos Fiat étaient des jouets ?

Après la 124×4, nous restons dans l’utile ou presque, avec le Break de Chasse.
Inutile, donc parfaitement indispensable : l’accessoire, c’est essentiel.

Parfait pour un après-midi à Fiumicino, pieds nus dans des mocassins Nebuloni, Ray Ban fermement plantées sur le dessus du crane (ou accrochées par une seule branche sur le côté de la mâchoire, mais jamais sur les yeux), Madame en combinaison short orange, large ceinture en cuir et chevelure de lionne. Ou encore, dans sa version métallisée façon Simon Templar, idéale pour un week-end entre amis dans leur chalet de Cervinia, un 33 tours de Lucio Battisti sur le pick-up.

« Si, Viaggiare,
Dolcemente viaggiare
Rallentare per poi accelerare
Con un ritmo fluente di vita nel cuore
Gentilmente senza strappi al motore… »

(merci à Xavier, comme toujours, pour son talent et ses idées folles : — xavier.gerard.graphiste@gmail.com –)

Passe Temps

Un passe temps inutile, donc indispensable

Passer le temps, on aime. Le temps qui passe, ça craint.

Cette philosophie de comptoir est gentiment inversée à l’abccFiat. Célébrer le temps qui passe n’est pas un simple passe-temps, c’est un plaisir.

Sans De Lorean, avec de simples Spider sans prétention, les membres reviennent au futur à chaque sortie, à chaque restoration. Pour mieux prendre la mesure de ce qu’ils parviennent à accomplir, écoutez donc ce qui dominait les charts l’année de naissance de leur Fiat:

Sur ce site, – CLICK ON IT, MAN! – vous entendrez les tubes de son année de sortie :

(bien sûr, vous pouvez aussi vous en servir pour votre propre année de naissance, mais c’est moins drôle).

1974 : Fleurs Bleues et Proto-Disco

Vous verrez par exemple qu’en 1974, l’année où est née Fleur Bleue, une Fiat 124 Sport Spider 1800 Type CS1 « Américain », les charts se partageaient entre
* de la Pop tout-à-fait dans son style midinette : Mc Cartney, les Carpenters, Abba, Terry Jacks qui passait de belles « Seasons in the Sun » ,
* de la Soul et du Funk en pleine transition : de la reine Aretha à ses hérauts annonçant l’arrivée du disco Stevie, Barry et autres Jacques-sont-Cinq, superbes dans leurs pattes d’eph et cols deltaplane orange et marron ,
* et des intemporels qu’on écoute encore : James Taylor & Carly Simon, Steely Dan

Cette année là comme le dirait notre Étoile aux deux prénoms et ses Étoilettes,
* Elton disait au revoir à sa route en briques jaunes,
* Terry à ses amis – tout en pensant que vraiment, « it’s hard to die /when all the birds are singing in the sky / now that Spring is in the air / and pretty girls are everywhere » (bien d’accord avec lui)
* le petit dernier des Jacques-sont-Cinq, lui, n’arrivait carrément pas à dire au revoir, jamais,
* et même si rien de rien ne donne rien, comme le chantait Billy Preston
* Stevie nous préconisait de ne nous soucier de rien, pas même d’un seul truc.

A posteriori, vu de notre balcon d’Avril 2020, Il avait bien raison : au final, cette année 74 « we had joy, we had fun, we had seasons in the sun… ».

Qu’ajouter aujourd’hui? La nostalgie n’est plus ce qu’elle était : elle se bonifie comme le Bordeaux.

Toutes ces Fiat vintage, ça ne nous rajeunit pas? Allons donc… MUSIQUE!

Confinées? Ça confinue.

C’est triste et tragique. Saleté de couronne d’épines.

En attendant, ça n’enlèvera rien au drame de la situation, mais le Club continue. S’il s’arrêtait, ça n’arrangerait rien non plus. Alors, faisons tout pour garder le moral en cette période de confinement.

CON-finées, nos Fiat. C’est con comme la mort.

D’abord des nouvelles du Club: On reste en contact, par Skype et ce bon vieux téléphone. Pas de réunions pour l’instant bien sûr, mais la vie finira bien par reprendre, les ciels n’en seront que plus beaux au-dessus des décapotables.

Toutes ces Fiat à touche-touche, c’était toute une époque.

Ensuite, que faire? Pour ceux qui ont la chance d’avoir un garage, c’est peut-être le moment de faire cette révision tant procrastinée : ils trouveront pas mal d’idées dans les anciens numéros du Corriere, dont nous venons de mettre en ligne les sommaires (CLICK). Et les sources d’info dans la page du Guide (ET CLACK). Pour ceux qui n’ont pas cette chance, on peut toujours voyager dans sa tête en relisant ces mêmes anciens numéros du Corriere, dont nous venons… (ET RECLICK).

Et les événements?

Le Salon des Belles Champenoises de Reims, initialement prévu pour le 7-8 mars, a été reporté au 13-14 JUIN 2020.

Notre sortie nationale en Corrèze, prévue pour le 21-24 MAI 2020, tient toujours pour l’instant, mais il faudra bien sûr voir selon ce qui se passera d’ici là.

Les 10 000 Tours du Castellet, une course du type Le Mans Classic prévue pour le 4-5 avril a été reportée au 25-26 JUILLET 2020.

En attendant, merci à tous ceux qui se battent pour nous. Merci. La lumière est au bout du tunnel.

Un peu de soleil dans l’eau froide. Sans printemps, l’été ne sera que plus beau.
#unpeudesoleildansleaufroide

Reims and Repeat

Les Roll Ups de Reims – II

Bon, pardon du jeu de mots mais, difficile de se contrôler devant ce visuel de Xavier – on finit par croire qu’on a La Classe!

C’est le deuxième Roll Up du stand abccFiat/Le Club Fiat Sport, pour le 33ème Salon des Belles Champenoises à Reims

COVID 19 : Initialement prévu pour les 7 et 8 mars, le Salon des Belles Champenoises à Reims est une nouvelle fois REPORTÉ AUX 24 et 25 OCTOBRE 2020.

Bien joué, Xavier : La Classe non è acqua

Le Proto du Mois – Mars

La 124×4

ou « The best 124X4XFar » dans la brochure de la version US.

Le pick-up 124 Dangel. Prêt à vous emmener en Baja, avec son Camper Shell arrière monté sur silent blocks, son treuil, son rack pour sacs étanches au-dessus du cockpit…Dans la cabine arrière: un futon rouge, des petits équipets façon régate en palissandre – évidés pour tenir les bouteilles de Barrolo -, et une discrète stéréo avec mini-baffles Cabasse qui diffusent en sourdine le duo Pavarotti-Pino Daniele (le Rap qui crache en streaming, ce n’est pas le genre du véhicule…)

Encore un délire de Xavier ( — xavier.gerard.graphiste@gmail.com — ) ? Ou pas, au fond…

La Fiat du Mois – Mars

FLEUR BLEUE

Ce surnom lui va à ravir, à cette jolie 1800 Type CS1 « Américain » de 1974.

Une jolie petite fleur qui ne se prend pas au sérieux, qui veut croire en la beauté du monde. Romantique, naïve, simple et sympa avec son joli petit nez en trompette, ses deux œufs au plat sur son capot – plus Miou Miou que Fanny Ardant(e).

Fiat 124 Sport Spider 1800 (Type CS1)
Spider 2+2
Moteur : 4 cylindres, 1756 cm3, 2 ACT,
1 carburateur Weber double-corps 34 DMSA
Puissance : 93 ch SAE à 6200 tours/min
(modèle « européen » : 118 ch DIN à 6200 tours/min)
Couple : 15,6 mkg DIN à 4000 tours/min 
Vitesse maximum : 175 km/h
(après 1975, 170 km/h)
Longuer : 4,17m
Poids à vide : 995 Kg
Produite : de 1973 à 1978

La Speedmaster « Skywalker » est d’époque, comme la petite fleur…